Recevez gratuitement Positions par e-mail en vous abonnant ici

Positions 55 - mai 2014

Les protéines végétales, une ambition en marche pour la France

Quand, en octobre dernier, la Commission "Innovation 2030" présidée par Anne Lauvergeon a remis son rapport au Président de la République, sept secteurs d’avenir ont été dévoilés. Si la plupart étaient connus du grand public (comme les questions de l’énergie, du numérique ou des ressources sous-marines), ce fut l’occasion pour une grande partie des Français de découvrir un enjeu d’avenir : les protéines végétales, soudain mises en lumière… Aujourd’hui, le grand concours international que la Commission a lancé est en cours, et déjà, de très nombreuses initiatives sont étudiées.


L'intérêt croissant pour les protéines végétales : de nombreux colloques s'y consacrent

Le souci d’une nutrition saine et équilibrée est désormais général dans la population des pays développés, tandis que se développe la préoccupation mondiale d’une « alimentation durable ». Dans ce contexte, les protéines végétales suscitent un intérêt croissant non seulement de la part des industriels et des ingénieurs agronomes, mais des économistes, des nutritionnistes, de responsables politiques et administratifs, d’universitaires ou de spécialistes de l’environnement.
La multiplication des colloques, séminaires, journées d’études et rencontres consacrés aux différentes qualités de ces protéines, est l’un des signes de cet intérêt. Voici quelques-unes de ces réunions qui peuvent s’adresser à des publics différents.

GEPV Lettre Positions n55 mai 2014 (Pdf, 0,97 Mo)