Positions 50 - Octobre 2010

  • Le GEPV et la diffusion de l’information sur les protéines végétales
    Le GEPV était présent au 14e Carrefour des Fournisseurs de l’Industrie Alimentaire (CFIA) à Rennes en mars dernier. Ce salon professionnel a réunit 700 exposants pour les équipements et procédés, 400 pour les emballages et conditionnements, et une centaine pour les ingrédients et PAI. Le stand du GEPV a permis de présenter de manière attractive les matières protéiques végétales sous diverses formes (graines, farines, texturés, isolats), ainsi que des produits finis (céréales pour petit déjeuner, gaufres, hot dog, meringues…)
    ...
  • Actualités 2010 :
    - La nutrition au coeur des préoccupations nationales,
    - La lutte contre l’obésité,
    - La Loi de Modernisation Agricole, le Programme National pour l’Alimentation.
  • Qu’est-ce que le PNNS ?
    PNNS, Kesaco ? Ces quatre lettres ne disent sans doute pas grand-chose au grand public. Mais tout le monde a entendu parler des « cinq fruits et légumes par jour », ou de « manger-bouger ». Eh bien, il s’agit là du PNNS, le Programme National Nutrition Santé qui a pour objectif l’amélioration de l’état de santé de l’ensemble de la population en agissant sur l’un de ses déterminants majeurs : la nutrition.
    ...
  • Les matières protéiques végétales (MPV) et la santé
    Face à la prise de conscience des consommateurs de l’existence d’une relation entre la nutrition et la santé, nombre d’acteurs de l’industrie agroalimentaire, en particulier le GEPV, cherchent à mieux connaître leurs produits afin de mieux connaître leurs possibles propriétés bénéfiques.
    Les Matières Protéiques Végétales peuvent représenter une offre adéquate dans ce contexte. On peut en mesurer les différentes caractéristiques dans une étude réalisée en janvier 2010 par AgroParisTech dont l’objectif est de faire « le point sur les données scientifiques les plus récentes concernant l’influence de la consommation des MPV sur la santé de l’homme3 ». Alors qu’il est établi que dans les pays industrialisés la plupart des maladies chroniques à forte prévalence ont un lien avec l’alimentation, ces données cherchent à cerner quel peut être l’impact de l’absorption des différents types de protéines végétales (blé, soja, pois, fèves, lupin…) sur diverses affections : l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, l’ostéoporose, les cancers …
Consultez le dossier complet :
positions50 (Pdf, 1.55 Mo)