#EGAlim - Position des industries de première transformation agricole

La première transformation agricole (corps gras, meunerie, amidon, sucre) est au cœur de l'alimentation des Français
.


Elle veut ici contribuer au débat autour des Etats généraux de l’alimentation, lancés le 21 juillet dernier.

Les productions sont majoritairement destinées au marché de l’alimentation et peuvent aussi être livrées à la nutrition animale et à l’industrie non-alimentaire. En cela, notre secteur est le porte-drapeau de la bioéconomie à la française. L’approvisionnement en matières premières agricoles doit être sécurisé, compétitif et durable.

Les Industries de Première Transformation Agricole  (IPTA https://premieretransformationagricole.net/  ) ont déjà fait des efforts très importants pour réduire leurs empreintes carbone, au prix de coûteux investissements, et sont très attentives à la réduction de la fiscalité.

Les IPTA font d’une même matière première de multiples usages, qu’ils soient alimentaires (consommation humaine avec le développement des protéines végétales notamment, et animale) ou industriels, avec des débouchés qui ne cessent de se multiplier (alternatives aux produits issus de l’industrie pétrolière - bioplastiques – biocarburants, chimie). La distinction produits/coproduits n’a plus de raison d’être. C’est pourquoi cette notion de complémentarité des usages doit être expliquée et promue auprès des parties prenantes.

Les IPTA sont des tenants de l’économie circulaire et ont banni de leur vocabulaire la notion de déchets, ce qui devra d’ailleurs être pris en compte par les services de l’Etat dans la règlementation communautaire (directive déchets) et nationale. Il revient à l’Etat de favoriser, notamment fiscalement, et en veillant aux investissements déjà réalisés (biocarburants de 1ière génération, par exemple #biodiesel), la diversification de l’usage des matières premières traitées par les IPTA.


plus de détails ci-dessous
 à suivre également sur @fncorpsgras et @Indus_Vegetal



2017 07 21 Position de lIPTA pour EGALIM (Pdf, 0,58 Mo)
 

Assemblée Générale de la FNCG le 24 mai 2017

Mosaique FNCG AG 2017

L'Assemblée Générale de la FNCG du 24 mai 2017, a eu lieu au pavillon Gabriel. 
Plus de 100 participants ont assisté à la table ronde.
Animée par Carine ROCCHESANI, la table ronde a débuté par une présentation du rapport d'activité de la FNCG par le Délégué Général, Hubert BOCQUELET.
Yves DELAINE, Président de la FNCG, a exposé le bilan de l'année 2017, les actualités ainsi que les grandes orientations de demain. Yves DELAINE a rappelé que la FNCG était "Une Fédération qui agit pour ses entreprises".

Enfin, sur le thème de la "Compétitivité de l'agroalimentaire : quels leviers pour la reconquête des marchés", quatre intervenants étaient présents.
 
-Geoffroy ROUX de BEZIEUX, vice-président du MEDEFPrésident du Pôle Economie, Fiscalité, Innovation et Numérique, actionnaire de Oliviers & Co, PME provençale spécialisée,

-Jean-Philippe GIRARD, Président fondateur d’Eurogerm et président de l’Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA), Président du SIAL, le rendez-vous mondial de l'innovation alimentaire,

-Patrick CAHUZAC, PDG de Saint Hubert,

-Yves DELAINE, Président de la FNCG, Directeur Général Délégué du Groupe Avril et Président Lesieur et Saipol.

@Indus_Vegetal / @fncorpsgras

Bilan d'activité FNCG 2017 (Pdf, 1,22 Mo)
Présentation FNCG (Pdf, 1,76 Mo)

Télécharger tous les documents dans un fichier compressé
 

Compétitivité française et pouvoir d'achat : choisir la simplicité

Capture le nouveau gouvernement est en place, avec un maitre-mot, « la simplification ». Cependant, avant même d’engager toute réforme structurelle que l’on sait compliquée, ne faut-il pas commencer par des mesures simples à mettre en oeuvre dans chaque filière ?

N’hésitez pas à nous suivre sur twitter :

@Indus_Vegetal / @fncorpsgras



Tribune Le Cercle Le Echos (Pdf, 0,33 Mo)
 

Communiqué de presse sur la durabilité des huiles par Les Industries du Végétal

Capture

Suite à la publication du rapport sur la durabilité de l’huile de palme et autres huiles végétales, les Industries du Végétal (Regroupement de FEDALIM / FNCG / GEPV) se mobilisent en publiant un communiqué de presse.

Ce dernier, axé sur les taxes des huiles alimentaires, a pour objectif de rappeler l’intérêt des cultures oléagineuses Françaises (en alimentation ou en biocarburant) et les conséquences de l’importation d’huile de palme qui entraîneraient notamment une augmentation des importations de protéines végétales et donc une dépendance envers les pays producteurs.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous suivre sur twitter :

@Indus_Vegetal / @fncorpsgras

Communique de presse durabilite des huiles (Pdf, 0,44 Mo)
 

La Fédération des Industries des Corps Gras rassemble les familles professionnelles des huileries, de la margarine, des bougies, des corps gras animaux, du savon et de la détergence.


TELECHARGEZ ICI LA PLAQUETTE

img home 2

Nos Professions relèvent de façon générale de l’ensemble des secteurs utilisateurs de corps gras : alimentaire, cosmétique, alimentation animale, chimie. Elles proposent des réponses aux préoccupations des consommateurs et/ou des Pouvoirs Publics.

Bonne lecture  !
L'équipe FNCG

Retrouvez-nous sur le web :
- la FNCG  : http://www.fncg.fr
- le blog des huiles végétales :  http://oleoblog.net/
- la recherche en lipides et Nutrition : http://lipides-et-nutrition.net/


2016 plaquette FNCG Bilan Activite (Pdf, 1,18 Mo)
 

Veille sectorielle sur les huiles et corps gras 

avec l'ITERG et scoopit Scoopt It

 
Nos membres

 
FNCG – 66 rue La Boétie - 75008 Paris – Tél. 01 82 73 00 66

« Conformément aux indications/recommandations  de la CNIL,  nous vous informons que ce site utilise les cookies. Par exemple, pour la fonctionnalité d'accès à l'espace adhérent "